Accueil Problème avec Ghostscript

Problème avec Ghostscript

Scribus nécessite Ghostscript pour pouvoir fonctionner correctement lorsque vous travaillez par exemple sur des sorties en fichier PDF. Si Ghostscript est nécessaire, c’est pour 2 raisons : pour donner un nom à la prévisualisation avant impression (Fichier > Prévisualisation) et pour le rendu des fichiers EPS en images avec cadres (frames).

Si vous n’avez pas besoin de ces 2 fonctionnalités, vous pouvez ignorer le message d’erreur que vous pouvez voir ci-dessus (sous Mac OS dans cet exemple).

Contrairement à ce que vous pouvez lire parfois sur internet, Ghostscript n’est pas requis pour l’exportation en PDF et EPS depuis que Scribus possède son propre code pour pouvoir proposer cette fonctionnalité.

Vous pouvez faire vos exportations en EPS et PDF sans Ghostscript malgré le message d’erreur

Nos recommandations pour choisir sa version de Ghostscript

En règle générale, vous préférerez prendre la toute dernière version de Ghostscript. Tout ce qui est au-dessus de la version 8.60 fonctionne de manière stable. De ce que nous avons pu constater, vous n’avez absolument aucun danger potentiel à utiliser une version très récente de Ghostscript qui serait « trop avancée ».

1.Installation de Ghostscript sur Windows

Rendez-vous à cette adresse : https://www.ghostscript.com/download.html.

Nous allons partir du principe que vous n’avez pas besoin de compiler quoi que ce soit sous Windows ou que si vous souhaitez le faire vous n’aurez pas besoin de tutoriel pour procéder à cette tâche.

Si vous descendez un peu plus bas sur la page web que nous vous mentionnons, vous pourrez trouver les anciennes versions avec leurs checksums, vous trouverez les liens pour les versions 32-bit et 64-bit pour Windows. Téléchargez tout simplement la version qui correspond à votre configuration et lancez le fichier d’installation.

Si vous faites cette installation de Ghostscript avant Scribus, il y a de fortes chances pour que Scribus trouve de lui-même Ghostscript si vous n’avez pas modifié la destination de l’installation.

Si ce n’est pas le cas, alors allez dans Fichiers > Préférences > Outils externes puis naviguez dans votre dossier où est installé Ghostscript et sélectionnez son exécutable. Souvenez-vous de choisir gswin32c.exe ou gswin64c.exe selon votre version de Windows (32 ou 64 bits).

Aucune difficulté particulière sous Windows grâce à un « installer » très simple.
Sous Windows, préférez installer Ghostscript avant Scribus afin que ce dernier reconnaisse ce premier automatiquement !

2.Installer Ghostscript sous Mac OS X

Si vous ne connaissez pas Brew ou MacPorts, alors il vaut mieux pour vous installer Ghostscript en téléchargeant son installer en .pkg, il suffira alors de l’ouvrir et de suivre les instructions.
Pour Mac OS X, vous devriez trouver votre installer de Ghostscript à cette adresse :

http://www.uoregon.edu/~koch/

Rien de compliqué également sous Mac OS X pour installer Ghostscript.

Pour ceux qui gèrent leurs packages avec Home Brew, il y a juste à taper :

brew install ghostscript

Pour installer Ghostscript à l’aide de MacPorts :

port install ghostscript

3. Installer Ghostscript depuis son fichier binaire sur Linux/UNIX

C’est de loin la méthode la plus délicate d’installation de Ghostscript. Les distributions les plus courantes de Linux possèdent déjà Ghostscript dans leurs dépôts. Si vous ne le trouvez pas sur votre distribution, il est alors plus simple de le chercher sur internet.

Si vous ne savez pas comment gérer les dépôts, vous pouvez abandonner votre besoin d’installer Ghostscript car vous allez rencontrer des difficultés bien plus grandes qu’auparavant.
Le grand avantage d’utiliser les dépôts, c’est qu’une fois installés ils resteront toujours à jour.

Scribus sur Linux (ici une distribution Ubuntu) est très apprécié des professionnels.

Installer Ghostscript depuis son fichier source sur Linux/UNIX

Donc vous souhaitez une version personnalisée de Ghostscript rien qu’à vous car vous adorez tout simplement tout gérer depuis Linux à un niveau plus expert… Rendez-vous à cette adresse pour commencer :

http://www.ghostscript.com/download

Vous trouverez tous les liens pour toutes les versions à compiler. Ce que vous pouvez voir également c’est qu’il y a 3 choix, avec les formats .tar.gz, .tar.xz et .tar.bz2.

Choisissez simplement l’un de ces choix. « Tar » signifie qu’il y a plusieurs fichiers qui forment l’archive compressée. Gz, xz et bz2 est tout simplement le format de compression qui peut faire varier la taille de l’archive à télécharger.

Il vous faut obligatoirement avoir l’outil de gestion des fichiers « tar ». Sur Linux, il est presque certain à 100% que vous l’ayez déjà d’installé. Dans votre console, tapez :

tar -zxvf filename.tar.gz
ou
tar -Jxvf filename.tar.xz
ou
tar -jxvf filename.tar.bz2

Cela dépend bien évidemment du fichier que vous aurez téléchargé et donc de son format. Le z ou le J ou l’option j va décompresser l’archive pour que les fichiers soient extrait avec l’option x. L’option v et f vont tout simplement afficher un message de fin qui indique quel est le nom de l’archive.

Ce que vous devez avoir en résultat est un dossier qui s’appelle Ghostscript-8.71 (pour la version au moment où nous écrivons ces lignes).
Maintenant, nous allons nous rendre dans ce dossier :

cd ghostscript-8.71

Puis nous allons lancer la configuration :

./configure

On tape :

make

Une fois tout ce processus terminé, nous allons lancer l’install (en tant qu’administrateur système) :

make install

Sur certaines distributions, vous pouvez tout simplement devenir administrateur en utilisant su, ce qui vous évite d’entrer votre mot de passe admin. Sur d’autres distributions, il faudra plutôt faire sudo make install qui vous demandera votre mot de passe pour bénéficier des privilèges administrateurs.

Vous savez désormais régler le « problème Ghostscript » quel que soit le système où Scribus est installé !